Entretien de la chaudière, que dit la loi

Depuis 2009, une chaudière doit faire l’objet d’un entretien or des millions d’installations sont non entretenus ! Malgré les avantages d’une maintenance annuelle, locataire et propriétaire passent outre de cette obligation au risque les rendre impropres. Mais comment doivent alors être entretenues ces installations et quels pourraient être les avantages. La réponse dans ces quelques lignes !

L’entretien de la chaudière, une obligation légale

Le décret 2009-649 du 9 juin 2009 a rendu obligatoire l’entretien de toutes les chaudières (fioul, gaz, bois, etc.) dont la puissance est comprise entre 4 et 400 KW. Ce contrôle annuel consiste à vérifier l’état de la chaudière, mais aussi procéder au nettoyage et au réglage. À la fin de l’entretien, il incombe aussi au chauffagiste professionnel d’effectuer l’évaluation des polluants atmosphériques.

Ce sont les opérations à effecteur au minima lors de l’entretien de la chaudière. Toutefois, rien n’empêche un entretien beaucoup plus en profondeur afin d’éliminer définitivement les risques de panne et d’intoxication. Peut notamment être effectué en sus des entretiens requis par la loi, le réglage pour optimiser la consommation de l’installation.

L’entretien de la chaudière doit être effectué par un professionnel agréé, notamment un chauffagiste professionnel… À l’issu de la maintenance, celui-ci doit livrer une attestation de maintenance.

Les avantages d’un entretien régulier de la chaudière

Nombreux sont les avantages d’un entretien régulier de la chaudière, mais une telle maintenance est surtout effectuée pour réduire les risques de pannes du système. L’entretien permet également d’augmenter la durée de vie de l’appareil, ce qui permet de faire des économies sur l’achat d’une nouvelle chaudière. Une chaudière bien entretenue dure plus longtemps, mais elle tombe également moins en panne.

La couverture des accidents et des dysfonctionnements par l’assurance fait également partie des atouts d’un entretien de la chaudière. Mais, l’État a surtout mis en place ces obligations pour éviter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone causé par un appareil mal entretenu.

Sur une installation individuelle ou un appareil collectif, l’entretien régulier est toujours avantageux. Si l’entretienn’est pas obligatoire, mais légalement requis, il permet toutefois de profiter d’une chaudière en bon état pendant longtemps.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *