Comment réaliser un circuit de gaz enterré ?

Le raccordement d’un logement au gaz requiert un ensemble de travaux complexes et très techniques.C’est pour cette raison que les professionnels accordent beaucoup d’importance à la visualisation du projet et la prise en compte des contraintes techniques et réglementaires.canalisation-gaz

Réaliser un circuit de gaz enterré en quelques étapes

Lorsqu’il faut raccorder un logement au gaz, il est nécessaire de réaliser un ensemble de travaux suivant des règles bien précises.

  1. La préparation de la tranchée

La première étape à la réalisation d’un circuit de gaz est la préparation de la tranchée dans laquelle le tuyau sera enterré. Il faut alors creuser à une profondeur de 60 cm allant du point de pénétration de la maison au raccordement en limite de la propriété.

  1. La pose de la canalisation à gaz

Une fois la tranchée creusée, il faut par la suite la préparer à recevoir la canalisation en y mettant du sable, de la pierre ou tout solide ne disposant pas de point dur. Ces éléments vont permettre à la canalisation d’éviter le poinçonnage de la canalisation et de son revêtement.

  1. Le remblayage de la tranchée

Pour finaliser les travaux, il faut réaliser le remblayage de la tranchée qui doit être fait avec de l’élément fin et homogène tels que de la terre épierrée ou du sable. Il faudra réaliser le remblai avec une couche successive jusqu’à 0,20 m au-dessus de la tuyauterie afin qu’elle soit suffisamment protégée.

Réalisée dans cet ordre, la mise en place des tuyaux de gaz est effectuée selon les normes, ce qui garantit la sécurité optimale de l’installation. Toutefois, il faudra également prévoir une signalisation à placer à 0,20 m au-dessus de la tuyauterie.

Un circuit de gaz enterré, quelques conditions de pose à respecter

La réalisation d’un circuit de gaz enterré est fortement règlementée afin que tous les risques relatifs au gaz puissent être éliminés. Ainsi, le plombier installateur devra se référer à l’arrêté du 2 août 1977 relatif à la pose des conduites de gaz et de la NF 61 DTU. 1 qui en apporte des précisions. Parmi les dispositions de ces lois, il y a l’interdiction de placer les tuyaux à gaz sous les bordures et caniveaux de trottoirs, mais également en parallèle avec d’autres canalisations ou dans un passage d’égout.

Certaines dispositions prévoient aussi des réglementations particulières pour l’utilisation de certains types de tuyaux pour la réalisation d’une conduite à gaz. Ainsi, si la réalisation d’un circuit en acier requiert une protection contre la corrosion, l’utilisation du tuyau en polyéthylène nécessite un changement en un tuyau métallique à 1 m de la pénétration dans le bâtiment. Ceux qui optent pour le cuivre doivent par contre mettre en place une protection ou un fourreau.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *